Bannière
Covid-19 : actions de solidarité de toute la filière du cognac

Covid-19 : actions de solidarité de toute la filière du cognac

Le monde du cognac est en suspens, mais pas les actions de solidarité qui se multiplient, via le BNIC, les groupes de négoce et les viticulteurs eux-mêmes.

Depuis les premiers jours de la crise sanitaire du Covid-19, la filière Cognac s’est mobilisée pour venir en aide aux soignants de sa région. Au-delà des nombreuses initiatives spontanées et individuelles des maisons de négoce et des viticulteurs, deux projets collectifs ont été mis en place.

Avec le concours de professionnels de santé, d’élus et du laboratoire Qualyse spécialisé dans la pratique d'analyses sanitaires et environnementales en direction des collectivités, des ministères et du domaine privé, la filière Cognac a mis en place depuis lundi une opération régionale visant à produire, embouteiller puis distribuer une solution hydroalcoolique. Destinée à des médecins de villes, des pharmacies, des Ehpad et des services à la personne de Charente et de Charente-Maritime, cette solution permet de se désinfecter les mains. Elle nécessite moins de glycérol que le gel, ingrédient qui, comme le peroxyde d’hydrogène (« eau oxygénée ») est désormais très difficile à trouver.

Cette action menée à l’initiative de l’interprofession du Cognac est encadrée et conduite dans le respect strict des règles sanitaires. Elle permettra, au démarrage, de produire 8 000 flacons de 50 cl (soit l’équivalent de 40 000 bouteilles individuelles de 10 cl) pour une première production de 4 000 l. Une quantité supérieure d’alcool a déjà été collectée par la filière : la production augmentera en fonction de la disponibilité de glycérol et de peroxyde d’hydrogène.

Depuis la mi-mars, les acteurs de la filière Cognac ont fourni plus de 40 000 masques à des hôpitaux, au Samu, à des médecins et des laboratoires locaux.

Initiatives multiples

Ces initiatives collectives régionales s’ajoutent à d’autres actions de solidarité individuelles et spontanées (dons d’alcool et de matériel) engagées par des viticulteurs, négociants, au nombre desquels on peut compter les groupes LVMH (Hennessy), Pernod-Ricard (Martell) et Rémy-Cointreau (Rémy Martin). Selon Eric Vallat, directeur général du groupe Rémy Cointreau  Selon Eric Vallat, directeur général du groupe Rémy Cointreau, « depuis le début de cette crise, il nous a semblé indispensable d'incarner nos valeurs plus que jamais, de faire preuve de solidarité et d'entraide. C'est au plus près de nos marchés et de nos sites de production que nos équipes s'engagent personnellement pour aider, à la mesure de leurs moyens humains et financiers, et ce, tant que la pandémie le nécessitera. »

En Charente, la maison Rémy Martin, qui a fermé ses sites de l’UCM (Unité de Conditionnement) à Merpins, du CEP (Centre d’élaboration des produits) à Merpins et de Cognac, a aussi fait don d'un total de 8 000 masques chirurgicaux et FFP2 à deux hôpitaux (Cognac et Saintes). Elle s’est livrée également à des dons d'alcool neutre auprès des acteurs de santé locaux, afin qu'ils puissent produire du gel hydroalcoolique pour les pharmacies, médecins et hôpitaux de leur région.

Retrouvez en Juin notre guide de l'été
Retrouvez en Juin
notre guide de l'été
La Vie Charantaise
La Vie Charentaise
Abonnement couplage
Bannière