Bannière
Le Sitevi marque la reprise des grands salons viticoles

Le Sitevi marque la reprise des grands salons viticoles

Jeudi 09 Decembre 2021

Du 30 novembre au 2 décembre, le salon du machinisme viticole Sitevi a servi de cobaye aux exposants charentais.

La dernière édition du Sitevi (en novembre 2019) avait laissé une grande partie des exposants charentais sur leur faim, ceux-ci ne cachant pas leur nette préférence pour le salon bordelais Vinitech-Sifel. Sauf qu’entre-temps, le Covid est passé par là et que de Vinitech-Sifel, il n’y a pas eu d’édition en 2020, hormis une série de conférences en ligne. C’est dire si certains exposants charentais ont préféré oublier leur grief envers le précédent Sitevi et retenter leur chance cette année. C’est notamment le cas pour la tonnellerie Vicard, qui a réservé un stand de dernière minute. « On avait été échaudé en 2019 par l’emplacement que les organisateurs du salon nous avaient réservé et c’est pour cela qu’on a hésité à revenir au Sitevi », dévoile Emilie Faugère, responsable marketing et communication de la tonnellerie. Mais « devant l’engouement que suscitait la reprise des salons de la part de nos clients, on s’est décidé il y a trois semaines à reprendre un stand », ajoute la jeune femme. Un stand de moindre ampleur, toutefois, par rapport à des tonnelleries telles que Seguin-Moreau, qui, il est vrai, fêtait sur place les 10 ans de sa barrique Icône et présentait sa nouvelle porte connectée pour le marché du vin.

Un autre tonnelier, Allary, installé à Archiac (17), confie : « La fréquentation est bonne. On s’attendait à pire avec la résurgence du Covid ! Et l’on constate que beaucoup de nos concurrents ne sont pas là, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose ! » blague Sylviane Allary, aux côtés de son mari Jacky.

Un nouveau a même tenté sa chance sur le salon méditerranéen : il s’agit de l’imprimeur Lithobru, implanté à la fois à Cognac et en Champagne. « On crée effectivement la surprise, car personne ne nous connaît sur le secteur. Ici, nous avons choisi de présenter notre gamme de produits écoresponsables, qui correspond bien à la tendance. Le fait d’être un imprimeur orienté vers le luxe rassure la clientèle », explique Vanessa Chavanneau, responsable commerciale et communication de l’imprimerie, qui la semaine d’après, enchaînait avec le salon VS Pack de Cognac.

Les fabricants de matériel viticole ne regrettent pas non plus leur déplacement dans le sud. Exemple avec le groupe Chalvignac (process de distillation, installation thermique, automatismes pour chai et distillerie, cuverie et bennes). « Jamais notre activité ne s’est arrêtée pendant le Covid, précise Olivier Flamand, responsable Communication du groupe. Notre carnet de commandes est toujours aussi rempli mais ce salon nous permet enfin de retrouver des repères relationnels avec nos clients ». Même sentiment sur le stand de la société Kirogn (rogneuse…), originaire de Villexavier (17), où le directeur Mathieu Crochet, reprend contact avec ses clients utilisateurs. « Pour ce salon et les vignerons de ce secteur, notre service R & D a repensé la gamme en la simplifiant. L’objectif : c’était de garder notre image de qualité et de fiabilité tout en produisant une machine plus compétitive en termes de tarif ». Le directeur fera les comptes au sortir du salon pour voir si les touches amorcées à Montpellier se transforment en commandes fermes.

Fabienne Lebon

Retrouvez en Juin notre guide de l'été
Retrouvez en Juin
notre guide de l'été
La Vie Charantaise
La Vie Charentaise
Abonnement couplage
Bannière